1 Place du Temple,
26 400 Crest, France

Le KT-ciné

En 2007, l'Église protestante unie du Crestois a lancé le premier KT-ciné. Une formule innovante de catéchèse pour les adolescents qui a été beaucoup copiée depuis... et nous nous en réjouissons ! Comme disait Paul : "Qu’importe ? De toute manière, [...] Christ est annoncé : je m’en réjouis, et je m’en réjouirai encore." (Ph 1,18)

Qu'est-ce que c'est ?

Un point de départ

Cette année-là, notre Église s'est dotée en juillet d'un puissant vidéo-projecteur pour afficher les cantiques dans le temple. Et puis s'est rapidement posée la question d'utiliser davantage ce matériel que pour le culte seul. Et l'expérience du KT-ciné a commencé dès la rentrée.

Un concept

Nous avons proposé aux adolescents (nos jeunes catéchumènes lycéens) de vivre le temps de catéchèse autrement. Engouement garanti pour des rencontres mensuelles, des séances en trois étapes :

  1. Visionnage d'un film sur grand écran dans le temple, comme au cinéma, le confort des fauteuils en moins. Ex : « Le goût de la vie » (2007) par Scott Hicks, avec Catherine Zeta-Jones et Aaron Eckhart. Il s'agit là de la partie "ciné" ;
  2. Réactions collectives, compréhension des thématiques du film, lecture de la Bible pour découvrir ce qu'elle en dit, réflexion théologique et réinterprétation, toujours avec un effort pédagogique. Ex : Le bonheur, à partir des Béatitudes (Mt 5,1-12). C'est là la dimension KT (abréviation de "catéchèse") ;
  3. S'accorder du temps pour partager un repas et faire la vaisselle ensemble pour faire du lien et générer de la convivialité et de la fraternité. C'est la signification du tiret de KT-ciné.

Une catéchèse existentielle

En ouvrant les séances avec un film, c'est l'histoire racontée qui vient elle-même interroger le vécu du jeune spectateur. Et bien souvent ce miroir se concentre sur les questions existentielles de la vie, telles que le sens de la vie, la mort, la souffrance, la liberté, le choix, l'amour, la haine, la guerre, le mal, la violence, la responsabilité, etc.

Grimper à l'échelle

Le catéchumène n'a alors que faire des catéchismes prêts à l'emploi, et même des doctrines et croyances de l'Église. Ce dont il a besoin, c'est de trouver ses propres réponses et de faire ses propres expériences de foi. Dans cette perspective, le KT-ciné s'est construit au fil des ans en cherchant à aider les jeunes à trouver, librement et intimement, leurs réponses à leurs questions et à oser la foi chrétienne. Voilà pourquoi l'Église protestante unie du Crestois leur offre systématiquement une Bible.

Du point de vue de l'Église, il y a une grosse prise de risque puisque le catéchumène ne devient pas automatiquement un "petit protestant", bien sous tous rapports, teinté de la culture religieuse de ses parents et grands-parents, connaissant sa Bible sur le bout des doigts, capable de réciter ses prières et de chanter les Psaumes, d'expliquer la double prédestination de Calvin, de parler de la Réforme ou des Camisards... Par contre, ce jeune va se servir de cette expérience singulière pour être lui-même, libre de ses choix, acteur de sa vie, authentique dans ses convictions, et peut-être un jour un disciple du Christ. A l'image de Jésus de Nazareth qui n'a pas converti en masse mais a appelé les Douze pour en faire de ses disciples.

Petit apport théorique

Le but de cette catéchèse, ce n'est pas la transmission d'un enseignement, d'un contenu. Non, c'est le destinataire qui est le sujet d'une catéchèse existentielle. Comme l'a dit Dietrich Bonhoeffer dans une prédication prononcée à Londres en 1935 : "Mais la foi est aussi la connaissance de Dieu. Ce n'est pas que nous connaissions Dieu, mais que Dieu nous connaît. Ce n'est pas que nous ayons Dieu, mais que Dieu nous ait. Ce n'est pas que nous cherchions Dieu, mais que Dieu nous cherche. C'est toi, Dieu pour toi."

Le triangle catéchétique

Reprenant le triangle pédagogique selon Jean Houssaye, le théologien, éthicien et pasteur suisse Armin Kressmann a conceptualisé ce qui se joue au moment de la catéchèse (cf. schéma). Une catéchèse existentielle, étant différente de la catéchèse traditionnelle en ce qu'elle ne se concentre pas sur les doctrines ou les dogmes de la religion protestante, se focalise plutôt sur l'expérience humaine et sur la façon dont la foi chrétienne peut apporter un sens et une direction à la vie.

C'est donc un outil précieux pour les personnes en recherche, ce qui est souvent le cas à l'adolescence, pour explorer leur foi au Dieu de Jésus Christ, pour entrer en relation avec le Tout Autre et trouver des réponses personnelles aux questions fondamentales de la vie.

Le KT-ciné, un groupe fait pour et par les jeunes

Dans l'Église protestante unie du Crestois, le KT-ciné a lieu un samedi par mois (de 16 h 30 à 20 h 00) au temple de Crest. Lors de sa première séance, le jeune reçoit sa Bible. Il peut inviter des copains et copines. Le groupe est toute l'année ouvert aux nouveaux, aux curieux, même sans attache avec l'Église. Les jeunes votent pour le film qui sera regardé.

Règle importante

Chacun a une parole libre. Il n'y a pas de jugement, pas de censure. L'animateur n'a pas de contenu doctrinal à transmettre, mais il essaie de faire émerger une réflexion qui part des remarques, des besoins perçus et du vécu de chacun pour la mettre en lien avec un texte biblique, et c'est ce dernier, sous l'effet de l'Esprit, qui apportera des réponses et sans doute aussi de nouvelles questions existentielles.

En somme, le KT-ciné c'est une offre de liberté, celle de croire ou de ne pas croire. Bienvenue !